rue du Moulin 16 - B6740 Etalle - Tél. : +32.63.45.65.70


 

Occasion ou neuf ?


Pianos neufs

Actuellement, le marché du piano neuf est dominé par la Chine. Même si cela peut avoir une connotation négative pour certains, il existe des pianos chinois qui sont de bonne facture, et qui justifient leur prix. Ceci dit, même chez les meilleurs fabricants chinois, les réglages sont souvent perfectibles, et les bons revendeurs-artisans ont une marge pour améliorer le toucher et la sonorité de ces pianos. Néanmoins, les marques de bonne qualité sont plutôt l’exception que la règle, il faut donc rester prudent.

Les facteurs de piano historiques (allemands, japonais…) existent toujours, mais leur nombre a fortement diminué. Leurs prix très élevés en neuf – justifiés par leur qualité – les rendent inabordables pour beaucoup. En outre, la plupart de ces fabricants se sont fait racheter par des industriels chinois. Les marques qui sont restées indépendantes sont très rares, et cela peut amener à une confusion – parfois entretenue de façon délibérée – quant à l’origine des pianos vendus. Or, le pays de fabrication a une grande influence sur la qualité.

Ainsi, plusieurs cas de figure se présentent.
Une marque comme Yamaha, d’origine japonaise, propose des pianos fabriqués au Japon et d’autres fabriqués en Chine et en Indonésie (et par le passé en Angleterre) sous le même nom.
Une marque allemande (entre autres) peut proposer une gamme fabriquée en Allemagne et une gamme fabriquée en Chine, toutes deux vendues sous des noms allemands, très proches l’un de l’autre.
Des marques allemandes et françaises, notamment, ont fait faillite et leur nom a été racheté pour être apposé sur des pianos qui n’ont aucun lien avec la marque originale, même si souvent l’histoire et l’héritage de la marque sont mis en avant dans la communication marketing.
Des marques aux consonances souvent allemandes sont apposées sur des pianos asiatiques de qualité variable, soit par le fabricant, soit par le marchand qui peut choisir d’apposer le nom de son choix sur des pianos d’origine variable.

Dès lors, il est très difficile pour un acheteur particulier de s’y retrouver. C’est également le cas pour les pianos d’occasion car, selon l’année de production, certaines marques ont changé de propriétaires, d’usine ou de pays de fabrication, parfois à plusieurs reprises, avec à la clé des considérables variations de qualité.  C’est le devoir du vendeur professionnel de mentionner la provenance de l’instrument lorsqu’elle diffère de la nationalité originelle de la marque vendue. Ces changements initiés dans les années 80-90 avec la migration progressive de la manufacture et des capitaux d’Europe vers l’Asie ne va généralement pas dans le sens d’une amélioration de la qualité. Il y a de nombreux cas où un piano un peu plus âgé sera de meilleure facture qu’un plus récent !

En conclusion, choisir un piano neuf peut reposer sur deux fondamentaux : d’une part la qualification du marchand-artisan professionnel et la confiance que vous lui portez, vous permettant de penser qu’il a fait les bons choix et le travail nécessaire pour offrir le meilleur instrument possible, et d’autre part votre propre jugement lorsque vous écouterez les instruments au magasin. Il est tout à fait possible de juger plusieurs pianos en les comparant, même sans être musicien, tout comme on peut comparer deux chaines hifi sans être électronicien.

Pianos d’occasion

L’élément principal qui pèse en la faveur des pianos d’occasion par rapport aux neufs est leur durée de vie. Contrairement à beaucoup d’appareils dans nos maisons, les bons pianos sont faits pour durer un siècle et même parfois bien plus, selon leur qualité. Un piano neuf de piètre qualité, comme on en trouve malheureusement encore, aura perdu ses qualités sonores bien avant cela.

Ceci dit, même des bons pianos peuvent voir leur vie écourtée, et ainsi voir leur sonorité qui s’éteint prématurément, selon les conditions dans lesquelles il a été conservé, si il a été joué ou pas (il est préférable d’avoir un piano qui a été joué régulièrement), ainsi qu’une part de magie propre aux instruments acoustiques composés de matériaux organiques « vivants » comme le bois, qui implique que des instruments pourtant identiques sonnent mieux que d’autres, même neufs. En occasion, les différences de qualité pour un piano de même de marque, modèle et année de fabrication peuvent être encore beaucoup plus frappantes. C’est pour cette raison qu’il est illusoire de vouloir comparer des pianos d’occasion sur base d’images sur Internet sans les avoir essayés.

Les pianos d’occasion présents dans notre salle d’exposition se distinguent car ils ont été sélectionnés et inspectés minutieusement avant d’être ramenés en atelier afin d’être remis à neuf. Il nous arrive fréquemment de refuser des pianos dont le potentiel n’est pas suffisant, même s’il s’agit d’une marque de renom. Chaque pièce de la mécanique, du clavier et de la structure harmonique est inspectée, afin de rendre tout son potentiel et sa personnalité à nos instruments. Le toucher et la sonorité sont grandement améliorés par notre travail de restauration. Un piano restauré sonnera donc mieux qu’un piano de meilleure facture qui n’a pas été révisé. Notre démarche vise à rapprocher au maximum nos pianos de leur état d’origine. Cette démarche nous permet de garantir nos pianos d’occasion 10 ans au même titre que nos pianos neufs.

Pour conclure, vous pourrez jouir d’un piano d’occasion beaucoup plus haut de gamme qu’un piano neuf à budget équivalent. La durée de vie et la qualité d’un piano d’occasion bien sélectionné et bien restauré sera bien supérieure à un piano neuf dans le même budget. Vous pouvez venir constater cela vous-même dans notre magasin !

Pour des conseils sur l’achat d’un piano d’occasion entre particuliers, rendez-vous à la section « Choix d’un piano – Conseils d’achat occasion ».

 

Découpe de la mécanique complexe d’un piano droit.